OMAHA, DÉFINITION

« Ceux qui marchent contre le vent… »
Les Omahas sont un peuple Nord-Amérindien du groupe des Sioux et proche parent des Poncas. À l’origine, les Omahas, ou « ceux qui vont contre le vent ou le courant », vivaient sur la côte Atlantique puis, au 17ème siècle, ont migré à l’ouest du fleuve Missouri. Les Omahas ont donné des prénoms qui prennent souvent ancrage dans la nature qui les entoure, dans les forces surnaturelles qu’ils perçoivent, dans les qualités des personnes, ou bien dans d’autres évènements de la vie, souvent liés à la naissance.

 

LE COLLECTIF OMAHA-PICTURES

Le Collectif Omaha-Pictures est une tribu de regards bien lunés révélateurs d’invisible.
Un peuple de prédateurs d’images intuitives et sensibles. De drôles d’oiseaux migrateurs et créateurs, à la sobriété insolente, capables de mettre l’image….en cage.
Telle une meute de loups, ils prennent le temps d’observer….de respirer….de ressentir….naviguant entre le temps suspendu et l’exploration, afin de capturer l’insaisissable, l’éphémère….
l’Image.
Leur philosophie? , « Free your mind and keep your eyes open »,

 

L’IMAGE EN MARCHE

L’essentiel est certes invisible aux yeux, et c’est justement parce que l’on ne voit bien qu’avec le cœur que le projet du collectif Omaha-Pictures prend tout son sens – Garder les yeux ouverts, observer, ressentir pour mieux voir.

LE COLLECTIF a pour vocation de retranscrire en image les parfums, les ambiances, l’humanité d’un endroit. Ressentir pour retranscrire avec un infini respect.

LEUR STYLE est marqué et personnel. Créatif, artistique et sensible, chaque image est travaillée avec soin.

LEUR PRÉSENCE est bien réelle, et néanmoins imperceptible. Discrets mais toujours attentifs à la moindre émotion, au moindre regard, à la moindre lumière, ils se déplacent subtilement….. observent pour mieux ressentir l’instant….. pour le saisir spontanément. Une présence simple et naturelle, rassurante sans être dérangeante.

 

« La photographie est un langage, une continuité : voir autrement, proposer un regard. C’est montrer qui vous êtes et où vous voulez en venir. L’appareil photo nous sert à regarder le monde différemment, à s’intéresser à ses moindres détails, à ses moindres laideurs, à ses moindres beautés : à sa simplicité, à ses subtilités. »

Marie Julliard, fondatrice du collectif et membre de WPS

 

NOS PÉPITES CRÉATIVES

NOS PHOTOGRAPHES & VIDÉASTES

 

Marie Julliard – [AKA] MIYACA***

Photographe et vidéaste indépendante et [toushatou] en tout genre, fondatrice du Collectif OMAHA-PICTURES

SOBRIQUET : MIYACA : def. [ loup de prairie ].
SON CRÉDO : /// FEEL FREE BE WILD ///

A l’œil vif et à la présence discrète, MIYACA écoute, observe, ressent, s’adapte, se faufile et capture l’insaisissable.

2014_PORTRAIT_MARIEJULLIARD_CYBELEDESARNAUTS

Photo © Cybèle Désarnauts

Issue d’une grande meute aimante et fraternelle, élevée dans les hauts plateaux d’Auvergne, c’est de ses terres sauvages et sinueuses qu’elle puisera toute sa volonté et sa force de caractère. Alors qu’il fonde son identité sur l’appartenance à sa meute, le loup a cette étonnante soif d’indépendance et de singularité.
Proche par le cœur, mais distincte par l’esprit, solitaire dans l’âme, elle quittera sa meute à la recherche de terres inconnues . Insaisissable et intrigante, tel l’oiseau en cage, elle prit son envol très tôt, survolant ainsi le monde de ses yeux vifs et captivants.

L’IMAGE EN MARCHE

De par son intuition, elle choisira le clan des FOTOKATCHIN*, révélant ainsi les âmes par la lumière sensible. Entre cri de révolte et amour de son prochain, elle capture l’insaisissable pour rendre dignité et émotion aux gens ordinaires. Animée d’une belle énergie, reporter dans l’âme, cette jeune louve surprend par son regard unique, doté d’une intuition sensible singulière. Tantôt dur, tantôt tendre ; dans tous les cas, sensible et aiguisé.

Observatrice du réel avec les yeux grands ouverts.

Pour ne jamais être en manque d’inspiration, c’est avec une curiosité débordante qu’elle refusa les voies qui lui étaient tracées. Portée par son instinct, les horizons de la FOTOKATCHIN** se profilait au loin…..

** [néologisme] : utilisation de la photographie comme second langage

IM[PRESS]IONS

« La polyvalence de Marie Julliard, cette artiste journaliste ou inversement, varie au gré de l’humeur, de la lumière et de l’angle de sa prise de vue sur le monde. Ce regard est juste sans « rendre beau le laid » de ses portraits. N’est-ce pas là l’apanage d’une future grande ? »
Roger Zabel, journaliste

« En photographie de scène, elle porte en elle une forme d’intuition inhérente au flamenco, anticipant le geste et restituant toujours l’invisible duende…. ».
Lori La Armenia, comédienne et danseuse

« Marie a su comprendre, cerner ce qui fait de nous un couple aimant et entouré par nos enfants et nos proches. Le plus émouvant, c’est que Marie a su capter tous ces petits instants de magie que nous avons vécus, mais aussi, et surtout, ceux qui nous ont échappés : une accolade, un sourire, une lumière. Bien plus que des photos, de l’émotion et de l’amour. »
Serge & Delphine Albertini

 

OMAHA-PICTURES StarOfservice Top Pro 2015 WPS INSPIRATIONAL WEDDING PHOTOGRAPHERS